En ballon


Lors d’un passage dans l’Orne l’année dernière, j’ai découvert un joli petit château de multiples manières. Depuis les airs d’abord, lors d’un vol en montgolfière que j’effectuais avec des amis ; puis à pied pour en explorer l’intérieur. Si vous passez par ce département un jour, il mérite bien une petite visite. Imaginez le lieu. Majestueux, surplombant de splendides terrasses, le château de Sassy domine fièrement les vallons environnants, dans la campagne d’Argentan. Datant du XVIIIe siècle, il vient de subir une restauration qui met en valeur ses murs de pierre et de brique ainsi que son orangerie. Lorsqu’on pénètre dans le château par la cour d’honneur, on est saisi par l’élégance des bâtiments en U, très bien entretenus. Il en va de même à l’intérieur où l’on peut parcourir des appartements ornés de tapisseries d’Aubusson et des Gobelins. Le mobilier y est superbe, notamment la bibliothèque du chancelier Pasquier qui publia six tomes de ses Mémoires allant de la fin de Louis XVI à la Restauration et la monarchie de Juillet. La famille d’Audiffret-Pasquier est toujours propriétaire depuis 1850 de ce domaine, veillant sur son intégrité. De sublimes jardins à la française s’ouvrent sur la campagne environnante, par trois terrasses somptueuses. Ce jardin a été réalisé en 1925 seulement, par le paysagiste Achille Duchêne à la demande du duc d’Audiffret. L’ancien potager, situé au pied du château, a été remplacé par trois terrasses plantées de nombreux buis et ifs taillés, mis en valeur par des allées de sable rose. Les murs entourant le potager ont été abaissés pour créer une belle perspective sur la vallée. Sur la dernière terrasse dort un bassin entouré de parterres symétriques majestueux. Quand on en gagne l’extrémité, il suffit de se retourner pour avoir une vue splendide sur le jardin et le château. Je ne pensais pas retourner là-bas un jour. Et pourtant, j’ai appris aujourd’hui que mon prochain séminaire d’entreprise aurait justement lieu là-bas ! Et, mieux encore, qu’il y avait au programme un vol en montgolfière qui était prévu pour l’occasion ! Je ne suis pas mécontent de réitérer cette expérience (le vol en montgolfière est une expérience étonnante et très dépaysante), mais je suis toujours sidéré de redécouvrir à quel point le monde peut être petit, par moments. Encore plus d’information sur cette activité de ce baptême en montgolfière en allant sur le site internet de l’organisateur.



Des outils fiscaux au service de la biodiversité


On peut évoquer, en matière fiscale, plusieurs pistes de réflexion dont certaines sont d’ores et déjà en cours d’examen. Il importe toutefois, avant de les énumérer, de procéder à une mise au point. Il ne s’agit pas ici de se borner à proposer des prélèvements supplémentaires ou de modifier des prélèvements existants – démarches qui seraient d’ailleurs incompatibles avec l’idée d’agir à fiscalité constante. En fait, une action fiscale cohérente doit également intégrer la suppression de financements fiscaux dont l’assiette, le montant, ou encore la philosophie générale s’avère nuisible à la conservation de la biodiversité. C’est précisément l’objectif auquel s’attache le rapport du Conseil d’Analyse Stratégique consacré aux aides publiques dommageables à la biodiversité, qui fourmille d’exemples. Encore faut-il admettre que l’idée même de procéder à de telles «suppressions» est en soi grossière et dans l’ensemble inexacte: en fait il faut se livrer à une suite de manipulations plus subtiles, comme rendre obligatoires des prélèvements aujourd’hui optionnels (taxe sur les friches commerciales…), introduire dans l’assiette de certaines taxes des substances et polluants qui en étaient exclus (TGAP…), supprimer des abattements pour des pratiques néfastes (taxe d’aménagement…). C’est à la lumière de cette relative complexité des opérations envisageables qu’on peut examiner les pistes pertinentes dans trois grands domaines : fiscalité de la consommation, fiscalité du patrimoine, fiscalité applicable aux grandes infrastructures linéaires de transport.



L’outsourcing dans l’aérien


Les solutions révolutionnaires développées par nous pour nos clients sont de développer la satisfaction client. Nous offrons une utilisation stratégique de notre association avec les fabricants de pièces d’aéronefs, les distributeurs, les revendeurs agréés et les traders réputés de pièces de rechange d’avion partout dans le monde. Nous sommes une partie aérienne de l’industrie aéronautique. Nous assurons les plus hauts standards de gratification des clients ainsi que l’économie des coûts. Il est significatif que les pièces de rechange d’aéronefs utilisées soient des pièces de rechange d’aéronef pré-certifiées seulement. Nous reconnaissons cette caractéristique la plus importante et, par conséquent, conseillons toujours d’utiliser des pièces de rechange d’avion pré-certifiées dans l’industrie aéronautique. Les pièces de rechange d’avion pré-certifiées dans les avions, certainement prolongent la vie de l’avion. Nous sommes la plupart des fournisseurs fiables et authentiques de pièces de rechange d’avion, revendeurs de pièces de rechange d’avion, exportateurs de pièces de rechange d’avion. Nous présentons à nos clients des pièces de rechange d’avions authentiques car nous avons notre alliance avec d’autres distributeurs de pièces de rechange d’avion, fabricant de pièces de rechange d’avions, négociants de pièces de rechange d’avions, concessionnaires agréés de pièces d’avion et. L’industrie aérospatiale relie le cosmos à l’échelle mondiale et nous, chez SMR, offrons à nos clients la puissance de notre personnel de ventes, expérimenté et compétent qui prend soin de tous vos besoins et exigences associés aux pièces de rechange d’avions. Nos liens et le personnel compétent que nous fournissons font de nous votre représentant dans l’industrie aérospatiale. SMR Aviation propose une large gamme de pièces de rechange pour avions et offre les prix les plus compétitifs sans compromettre la qualité du produit. Le vaste réseau de contacts que nous avons nous permet de commercialiser et distribuer vos produits. Essentiellement, nos points forts nous permettent d’étendre significativement votre portée sur le marché et d’offrir un support produit pré-vente et après-vente efficace à la clientèle du monde entier. Nous agissons en tant que votre représentant dans l’industrie aéronautique. Chez SMR, notre objectif est de rendre à nos clients des produits et des services aéronautiques d’excellence absolue, qui soient rentables et qui ne fassent pas un trou dans la poche. Pour en savoir plus, allez sur le site spécialiste vol en simulateur.



Ventes de vins tranquilles en grande distribution


En 2017, les ventes de vins tranquilles en grande distribution (hypers + supers) ont représenté 9,4 millions d’hectolitres et généré un chiffre d’affaires de 4,3 milliard d’euros. Les volumes sont en baisse par rapport à 2016 (- 1,3 %) et à la moyenne quinquennale (- 2,7 %) mais le marché se valorise (+ 0,9 % vs 2016 et + 4,9 % vs 2012/2016). Le prix moyen de vente de ces vins augmente de 2,2 % par rapport à 2016 (+ 7,8 % vs 2012/16) à 4,50 €/litre. Les ventes des vins rouges en grande distribution (GD) continuent à régresser en volume (- 3,5 % vs 2016 et – 7,8 % vs 2012/16), celles des vins blancs restent stables et celles des rosés progressent de 1,8 % vs 2016 et de 4,4 % vs 2012/16. Pour l’ensemble des couleurs, les ventes se valorisent, par rapport à l’année précédente et à la moyenne quinquennale (excepté pour les rouges qui sont en recul de 0,6 % par rapport à 2016). Comparées à 2016, seules les ventes de deux catégories de vins tranquilles progressent : les vins sans IG des Etats Membres VSIG EM (+ 11,5 % en volume et + 11 % en valeur) et les Vin de France SIG (+ 1,3 % en volume et + 2,3 % en valeur). Si les VSIG EM ne pèsent que pour 7 % en volume et pour 3 % en valeur dans le total des ventes de vins tranquilles en grande distribution. Dans ce segment, les VSIG espagnols pèsent pour 91 % du volume et 90 % de la valeur. Les ventes d’AOP diminuent en volume par rapport à 2016 (- 1,6 %) et à la moyenne 2012/16 (- 6,4 %) mais se valorisent (+ 1 % vs 2016 et + 3,5 % vs 2012/16). La plupart des régions viticoles contribuent aux pertes en volume de cette catégorie. Toutefois, certaines d’entre elles voient progresser leurs ventes, comme la Provence (+ 4,5 %), la Bourgogne (+ 3 %), la Corse (+ 12,4 %) ou encore, plus modestement, le Beaujolais (+ 0,3 %). Les IGP (- 3,7 % en volume et – 0,2 % en valeur vs 2016 et – 4 % en volume et + 6,7 % en valeur vs 2012/16) sont particulièrement pénalisés par les vins de cépages, et dans une moindre mesure par les vins standards. Les vins sans IG de l’UE (VSIG UE) affichent – 1,7 % en volume et – 2 % en valeur vs 2016, les vins étrangers enregistrent pour leur part – 1,9 % en volume et – 0,1 % en valeur vs 2016. Toutes catégories confondues, 37 % des vins tranquilles commercialisés en grande distribution sont vendus sous marques de distributeurs (MDD). Les ventes de ce segment sont en recul de 1,6 % en volume par rapport à 2016, et stables en valeur. Par ailleurs, 54 % des volumes de vins tranquilles vendus sous MDD sont conditionnés en bag in box. En 2017, toutes couleurs et catégories confondues, le bag in box pèse pour 40 % en volume et pour 24 % en valeur dans les ventes de vins tranquilles en grande distribution. Le développement du bag in box se poursuit avec tout de même un ralentissement en 2017. Les ventes sont en progression de 1 % en volume et de 2 % en valeur par rapport à 2016. Ce sont les ventes de Vin de France SIG et de VSIG UE+EM qui font progresser le segment du bag in box, avec des ventes en hausse de 15 % en volume et de 14 % en valeur par rapport à 2016. Par couleur, les volumes de vin tranquille en bag in box se répartissent à 47 % en vin rouge, 42 % en vin rosé et 11 % en vin blanc. En termes de conditionnament, les volumes sont répartis à 58 % en format de 5 litres, 31 % en format de 3 litres, 9 % en format de 5 litres et plus, et 1 % en format de 2,25 litres. Par ailleurs, les MDD pèsent pour 38 % dans le volume de bag in box en format 3 litres, pour 54 % dans le le format 5 litres, et pour 77 % dans le format 5 litres et plus.



Bien se référencer sur le net


Dans notre article récent, nous avons discuté des techniques d’optimisation de la page et ici, au nom de Sochtek India, nous allons discuter de certains aspects importants et conseils de l’optimisation hors-page dans les moteurs de recherche. Ce qui est hors page SEO? Tout d’abord, nous avons besoin de savoir ce qui est hors page SEO et comment nous pouvons y arriver. Hors page SEO signifie ne pas travailler directement sur notre site. Nous devons obtenir des liens de qualité à partir d’autres sites Web liés au thème pour améliorer les classements de notre moteur de recherche de site Web. La seule tâche que nous pouvons faire dans l’optimisation hors page est d’augmenter le classement du site Web en créant des backlinks de qualité. Comment Sochtek India peut vous aider à créer des liens de qualité grâce à l’Optimisation hors page 1. Bookmarking et le réseautage social: C’est notre première étape pour initier le processus hors page en créant des backlinks sur les sites de haute Page (PR) Google. Certains des sites de bookmarking les plus populaires qui permettent des signets publics sont connotea, bibsonomy, multiplier, signets de Google, et signets de Yahoo etc. D’autre part nous avons des sites de réseautage social les plus populaires tels que MySpace, reddit, carillon, digue, stumbleupon, délicieux, tumblr, diigo, plurk, friendfeed etc Nous avons besoin de créer des comptes publics, puis poster un peu de qualité & ldquo; Mot clé Rich & rdquo; contenu qui aiderait à obtenir plus de trafic. 2. Partage vidéo: vous pouvez partager vos vidéos de produits, avis de produits, avis d’experts, etc. concernant vos produits et rendre les vidéos publiques sur des sites de partage vidéo populaires tels que YouTube, vidéo, blip, veoh, break, lulu, Metacafe, etc. 3. Partage PDF et Powerpoint Presentations (PPT): L’un des moyens les plus populaires pour augmenter le trafic de votre site Web en partageant PDF et PPT. Grâce à cela, nous pouvons mieux représenter nos produits ou les détails de notre site Web en partageant notre document sur les sites de partage de documents les plus populaires et en les rendant publics. Certains des sites de soumission de documents les plus populaires sont scribd, partage de diapositives, publié, yudu, mediafire, divshare, etc. 4. Partage d’images: Sochtek India, aide également à publier ou à partager vos photos de produits et à les rendre publiques, ce qui vous aidera à augmenter le trafic de votre site Web. En partageant des images avec le titre et la description sur les principaux sites de partage de photos comme flickr, photo seau, pinterest, shutter mouche, image shack, webshot, tinypic et beaucoup d’autres sites de haute qualité, aide à obtenir plus de trafic sur le site. prospects en ligne. 5. Partage infographique: Vous pouvez également présenter vos informations sur les produits à l’aide de graphiques. C’est l’un des moyens les plus populaires pour attirer les visiteurs à travers la représentation graphique. On peut le faire en partageant les informations de son produit via des graphiques sur la direction de l’infographie. 6. Soumissions d’événements: Si vous organisez un événement ou un webinaire sur vos produits, il est temps d’inviter en tant que personnes à promouvoir vos produits. Pour cela, vous devez soumettre les détails de votre événement sur les principaux sites de soumission d’événements (aussi les sites de soumission d’événements locaux) et les rendre publics tels que Google calendrier, zvents, eventful, yahoo, craigslist etc. 7. Soumission d’article: Soumission d’article un autre SEO très populaire hors de la technique de la page et très utile dans la conduite du trafic. On peut soumettre des informations détaillées concernant ses produits et services sur les principaux sites de soumission d’article comme posterous, articles de base, article Snatch, article Trader etc. 8. Soumission de Search Engine: Soumettez votre URL de site Web dans les moteurs de recherche principaux comme Google, Yahoo, bing MSN, Alexa etc. 9. Forum Poster: Forum est essentiellement utilisé pour les discussions concernant différents sujets. Vous pouvez également prendre part à toute discussion et également commencer un nouveau sujet. Assurez-vous que lorsqu’un commentaire ou une réponse est fait dans un formulaire, l’URL de votre site Web est pointée comme un lien hypertexte. 10. Blogging: C’est l’un des meilleurs moyens de promouvoir votre site Web. Ecrire votre blog inclure beaucoup de contenu unique en ce qui concerne vos produits et services.En outre, n’oubliez pas de soumettre du contenu sur les principaux sites de blogs. 11. Echange de liens: Echange de liens avec des sites Web liés au service (votre site Web lié) cela augmentera la popularité de votre site Web mais méfiez-vous des chapeaux noirs tout en faisant l’échange de lien. Pour plus d’informations, allez sur le site de la formation SEO à Lille et trouvez toutes les infos.



Redistribution dans une économie centrée sur l’humain


Les États jouissent d’un énorme pouvoir pour redistribuer les richesses et réduire les inégalités par le biais des dépenses et de la fiscalité. Les observations réalisées pendant plus de 30 ans sur plus de 150 pays, qu’ils soient riches ou pauvres, révèlent que l’investissement dans la santé, l’éducation et la protection sociale réduit les inégalités. Cela s’explique par le fait que les dépenses publiques peuvent contribuer à réduire les inégalités de revenus en assurant à tous un revenu « virtuel » ou réel. Il a été démontré que cela réduisait les inégalités de revenus de 20 % en moyenne au sein de l’OCDE ; d’après une récente étude portant sur 13 pays en développement, les dépenses consacrées à l’éducation et à la santé ont contribué à 69 % de la réduction totale des inégalités. Lorsque les États fournissent des services publics de qualité, gratuits ou fortement subventionnés, les personnes les plus pauvres dépensent le minimum de leurs propres revenus pour en bénéficier. Pour les personnes les moins bien payées, la valeur financière de tels services peut dépasser celle de leurs revenus salariés. Les services publics de qualité bénéficient en tout premier lieu aux femmes, car ils allègent le travail de soin non rémunéré et corrigent les inégalités d’accès à l’éducation et aux services de santé. Les avantages sont d’autant plus forts lorsqu’ils s’accompagnent de mesures spécifiques telles que la gratuité de la garde d’enfants. La privatisation de l’éducation et des soins de santé renforce indéniablement les inégalités économiques et les inégalités entre les femmes et les hommes, ces services devenant uniquement accessibles aux personnes ayant les moyens de payer. L’éducation privée peut en outre réduire la mobilité sociale, renforçant d’autant les inégalités en y enfermant les générations futures. La redistribution d’aujourd’hui est la prédistribution de demain : c’est un investissement dans l’éducation et la santé de tous les enfants pour leur donner un maximum d’opportunités et bâtir une société fondée sur le talent plutôt que sur les privilèges. L’impact des services « en nature » peut être amplifié si les États apportent une aide financière directe, notamment par le biais de programmes de protection sociale comme les programmes de transfert d’espèces. Ceux-ci protègent les citoyen-ne-s contre les événements imprévus ou contribuent à s’assurer que les personnes les plus pauvres reçoivent un coup de pouce en matière de revenus. Les États doivent répondre à l’ambition de l’OIT en matière de socle de protection sociale et garantir une couverture universelle.



Copán, sur la terre comme au ciel


Voilà un pays dans lequel je ne serais probablement jamais allé, si je n’avais dû m’y rendre pour le travail : le Honduras. C’est dans ce genre de cas que je remercie le ciel d’avoir un travail qui « m’oblige » à voyager souvent. Si les séminaires auxquels j’assiste sont souvent sans intérêt (mais j’admets que j’ai tendance à devenir difficile avec les années), je ne manque cependant jamais de découvrir un lieu important ou de réaliser une activité originale lors de mes déplacements. Lors de ce voyage au Honduras, j’ai même fait les deux, puisque j’ai non seulement découvert Copán, mais aussi réalisé un vol en hélicoptère au-dessus des ruines ! Copán est en effet un site incroyable de l’ancienne civilisation maya, cette civilisation qui est présente dans plusieurs pays du continent. Les frontières qui délimitent aujourd’hui les divers pays d’Amérique centrale diffèrent en effet de celles qui existaient à l’époque où régnait la civilisation maya. Les Mayas, qui nous ont notammnet légué certaines des plus belles mines du monde, occupaient des territoires qui se trouvent aujourd’hui au Mexique, au Guatemala et au Honduras. Et le site de Copán, non loin de la frontière entre le Honduras et le Guatemala, abrite les vestiges d’une cité qui joua un rôle important au Ve siècle sous le règne de Mah K’ina K’uk Mo’ (Grand Seigneur Soleil Quetzal Ara), souverain baptisé en l’honneur de deux oiseaux de la région. La cité prospéra jusqu’au XIe ou XIIe siècle. Mais, contrairement à ce qui se passa dans la plupart des cités précolombiennes, Copân ne se vida pas à l’arrivée des Espagnols. Elle semble avoir été abandonnée par ses habitants au moins deux siècles auparavant. Les archéologues avancent plusieurs théories à ce sujet, la plus répandue étant que la terre ne nourrissait plus les cultures. Mais force est d’admettre qu’il n’y a aucune certitude. D’ailleurs, personne n’a même encore découvert le nom d’origine de cette cité : ce sont les colons espagnols qui l’ont baptisée Copán au XVIe siècle ! Le site est aujourd’hui géré selon les principes de l’écotourisme. Il faut environ deux jours de marche pour en faire le tour (sauf quand on choisit l’hélicoptère, évidemment), visiter les ruines des résidences royales, des maisons de la classe moyenne, des communs où logeaient les domestiques et des zones cérémonielles. Le temple Rosalila, notamment, qui date du VIe siècle, a été remarquablement préservé grâce à sa construction en partie souterraine. On peut même encore voir différentes couches de sa peinture d’origine ! Des visages humains (certains macabres, d’autres drôles) ainsi que des oiseaux et autres animaux ont été sculptés dans les parois des temples autour desquels volent encore aujourd’hui les aras. Malheureusement, le quetzal est quant à lui en voie de disparition, et je n’ai pas pu l’apercevoir sur les lieux. Cette double découverte (Copán et hélicoptère) a sublimé mon bref séjour au Honduras. J’ai déjà oublié les propos échangés durant les réunions, mais je crois que je me souviendrai longtemps de cette escapade dans le ciel, à la rencontre d’une civilisation disparue : c’était un voyage à travers le le temps tout autant qu’à travers l’espace. Retrouvez plus de renseignements sur l’organisateur de cette expérience de baptême en hélicoptère.

helicoptere16



Qu’est-ce qu’un super visa ?


Si vous avez demandé un visa pour le Canada au cours de la dernière année, vous aurez entendu parler de ce type spécial de visa créé pour les parents et les grands-parents de citoyens et de résidents permanents du Canada. La pratique de la demande de visas pour les membres de la famille vivant à l’extérieur du Canada est courante chez les familles immigrantes. En fait, il y a eu un grand nombre de demandes de visa et de demandes de visa pour les membres de la famille au cours des dernières années. Bien qu’un énorme afflux d’immigrants préoccupe toujours les gouvernements, le Canada ne s’oppose pas à la réunification des familles et accueille volontiers les visiteurs, à condition bien sûr qu’ils passent le processus de sélection des visas de visiteur et de résident permanent. Début du super visa En novembre 2011, le bureau de Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) a demandé une suspension temporaire de toutes les demandes et demandes de visas des parents et des grands-parents. Le but de cette mesure était de permettre aux bureaux des visas de rattraper l’arriéré des demandes de visa existantes. À la place des visas de VRT ou de résidence temporaire pour les parents et les grands-parents, CIC a présenté le super visa des parents et grands-parents. Ce sont des visas spéciaux accordés au groupe de personnes nommées. Le site Web de CIC fournit plus d’informations sur le super visa et des mises à jour sur les résultats de ce changement dans la politique des visas. Les super visas ne sont accordés qu’aux parents et grands-parents des citoyens canadiens et des immigrants qui ont le statut de résident permanent. Il existe plusieurs exigences pour ce visa dont les candidats doivent être conscients. Exigences Vous vous demandez peut-être sur la première exigence de Super Visa, qui est une demande de visa de résident temporaire ou TVR. Même les visiteurs des pays dispensés de visa doivent remplir et soumettre les formulaires dans le dossier de candidature TVR. Les demandeurs peuvent obtenir ces formulaires auprès du bureau des visas de leur pays ou les télécharger sur le site Web de CIC. Les autres exigences pour le super visa comprennent: 1.Passport Documents 4.Identification 5.Evidence de la relation avec l’enfant / petit-enfant 6. Prouver que l’enfant / le petit-enfant atteint le seuil de revenu minimum selon le tableau du SFR (seuil de faible revenu). 7. Une déclaration de soutien financier complet et de soins de la part de l’enfant / petit-enfant en tant qu’hôte du parent / grand-parent. 8.Un examen médical réussi. Assurance-voyage 9.Travel d’une compagnie canadienne (également connue sous le nom d’assurance de super visa) L’exigence la plus difficile de Super Visa est probablement la nécessité d’acheter une police d’assurance. L’une des conditions de cette politique est qu’elle offre une couverture minimale de 100 000 $ (en dollars canadiens). Il devrait couvrir les frais d’hospitalisation, de soins de santé de base et de rapatriement. Il doit également être valide pour au moins un an. Plus important encore, la police d’assurance médicale doit être fournie par une entreprise canadienne. Il existe de nombreuses compagnies d’assurance au Canada qui offrent des régimes médicaux spécialement conçus pour les demandeurs de super visa. Il est conseillé aux candidats et à leurs enfants ou petits-enfants de choisir une police remboursable en cas d’échec de leur demande de visa, afin d’éviter les coûts inutiles.



Top pilotage à Aix


Le mois dernier, j’ai tenté un stage de pilotage d’avion à Aix. Ca faisait pas mal de temps que j’en rêvais, et je dois reconnaître que j’ai pris un pied d’enfer dès que nous nous sommes envolés : c’est franchement ahurissant, de pouvoir s’élever dans les cieux ! Surtout quand on pense que l’homme est resté cloué au plancher des vaches pendant tellement de millénaires ! C’est quand même incroyable, le monde moderne, à bien y réfléchir. Il y a des gens qui préfèrent le temps d’avant, mais pour ma part, c’est tout le contraire : je suis satisfait de vivre de nos jours. Parce que c’est une époque à nulle autre pareille. L’internet a bouleversé de façon radicale nos échanges. L’IA bat déjà l’homme au jeu d’échecs. Il sera bientôt possible de faire du tourisme spatial… C’est quand même énorme, tous ces changements ! Alors certes, les dangers sont nombreux sur notre route. Je pense en particulier au changement climatique. Les catastrophes climatiques ne cessent de se multiplier, et je crains que nos enfants évoluent dans un monde plein de conflits. De ce côté-là, clairement, nous avons pris du retard. Et avec un président américain qui relance le gaz de schiste, c’est tout à fait dramatique. Ensuite, il y a les dangers inhérents aux technologies, qui posent également souci. Elon Musk a déclaré il y a peu que l’IA sera sans doute à l’origine de une guerre mondiale, et plusieurs scientifiques pensent de même. Sans compter que l’accaparement des données individuelles par de grandes entreprises fait que nous faisons lentement une croix sur notre vie privée. En réalité, nous amassons toutes les conditions idéales pour une dictature ! Il suffirait d’un rien pour que ça arrive (et l’on a relevé avec l’avènement du 45ème président américain combien les renversements politiques les plus invraisemblables étaient possibles). En conclusion, tout n’est pas idéal. Mais malgré tout, voir les IA faire leurs premiers pas, c’est extraordinaire. Et perso, je n’aurais pas voulu vivre à un autre moment. cEn tout cas, si vous n’avez jamais testé le pilotage d’avion, vous passez à côté de quelque chose. Tenez, je vous mets en lien le site où j’ai trouvé mon stage de pilotage d’avion, si vous voulez voir à quoi ça ressemble. A lire sur le site internet de cette expérience de pilotage en avion à Aix en Provence.



Testeurs de miel


Samedi, à Orly, 80 jurés départageaient les 300 meilleurs miels d’Ile-de-France. Parmi eux, 167 échantillons fournis par 98 apiculteurs de la Métropole du Grand Paris. Les résultats seront proclamés le 2 décembre, à l’Hippodrome de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). Autour de la table, il y a les connaisseurs. Ceux à qui l’on n’apprend pas que le miel de colza sent le chou. Ceux qui savent qu’à la différence du nectar, le miellat (présent notamment dans le miel de sapin) est issu des déjections de pucerons. Et donc, « plus fort en bouche ». Des passionnés qui connaissent l’astuce : croquer une pomme verte entre deux dégustations pour « réinitialiser les papilles ». Et puis, il y a Alain. Il ne connaît rien au miel mais son palais est au moins aussi fin. En goûtant chaque échantillon, le cuisinier de l’hôtel Pullman (Paris) imagine la meilleure viande à accompagner. Quatre-vingts jurés, pas forcément franciliens, départageaient 300 miels, samedi à Orly. Pour sa deuxième édition, le concours du Grand Paris s’est associé au 18e Concours des miels d’Ile-de-France* pour dresser un palmarès métropolitain. Au total, 98 apiculteurs valorisaient « le dynamisme » du terroir avec167 échantillons produits dans 75 villes. « C’est du tilleul. On le sait grâce au goût mentholé. » La salle des mariages, à l’hôtel de ville d’Orly, avait des airs de salle des marchés samedi matin. Dix-huit tables, des formulaires à noircir, des cuillers par dizaines, une concentration maximale et, surtout, l’or sucré en petits pots numérotés. On juge à l’aveugle. Ici, l’évaluation porte sur des « miels liquides d’été ». Huit, pour ce 2e lot à goûter. « C’est du tilleul. On le sait grâce au goût mentholé », précise Georges, retraité, qui exploite des ruches dans la vallée de Chevreuse. Chaque nectar passe un examen visuel, olfactif, gustatif et tactile. Les jurés attribuent 1 à 9 points, du « très décevant » au « très bien ». La saveur du 784 est par exemple bien supérieure à celle du 790.